Défiscaliser en France

Le Plan d'Epargne en Actions

Le Plan d'Epargne en Actions (PEA) est un compte titres lié à un compte de trésorerie qui vous permet d'investir dans les actions des pays membres de l'Espace Economique Européen et des fonds éligibles au PEA [OPCVM, OPCVM et SICAV] avec un frais spécifiques. Quatre ans après une première tentative de forte opposition du F2iC, le gouvernement se venge en éliminant le mécanisme du «taux historique» qui permet aux détenteurs d'un plan d'épargne en actions (EAP) d'appliquer, au moment de sa clôture, le taux actuel au moment de l'achat des titres et non le moment de la liquidation.

Cette mesure, cachée dans un article de la loi sur la sécurité sociale, est d'autant plus positive que les cotisations de sécurité sociale sont passées de 15,5% à 17,2% au 1er janvier 2018 comme l'indique www.defiscalisation-2018.info. Apparu en 1992, le Plan d'Épargne en Actions, plus connu sous le nom de PEA, doit sa création à la volonté des pouvoirs publics de développer la participation populaire en France. Depuis le 1er janvier 2014, la limite de paiement a été portée à 150 000 euros et un PEA «PME» a été créé avec un plafond de 75 000 euros. Les deux supports sont cumulatifs. L'imposition du compte titres ne vous satisfait pas.

Défiscaliser en 2018

Un contrat de confiance

Les plus-values de cessions et revenus générés (dividendes en actions et coupons obligataires) sont soumis au taux progressif d'impôt sur le revenu et de cotisations sociales de 15,5% chaque année. Il existe des droits d'engagement, mais s'appliquent uniquement aux actions et aux fonds d'actions. Pour investir dans de meilleurs marchés financiers, il est préférable d'opter pour des enveloppes à optimisation fiscale telles que PEA ou assurance-vie. Pour ce faire, vous devez les céder dans les 3 mois du retrait à la création ou à la reprise d'une entreprise, que vous ou votre conjoint ou l'un de vos ancêtres ou descendants avez personnellement assuré à la direction.

Les retraits n'entraîneront pas la fermeture du plan. Par rapport au PEA de la banque, l'assurance PEA investie dans un contrat de capitalisation permet de ne pas tenir compte des revenus accumulés dans le calcul de l'ISF. De même, un retrait partiel implique la fermeture du PEA-PME, mais pas dans le contrat de capitalisation qui reste ouvert. La nouvelle loi financière accorde de nombreux avantages fiscaux aux personnes souhaitant ouvrir un PEA comme l'a indiqué Boursorama.com. En maintenant un plan d'épargne en action, le PEA bénéficie d'une fiscalité importante mais sous certaines conditions, lorsqu'il investit dans le marché boursier ou achète des titres.